Claude-Joseph Vernet - Spectaculaire retour de pêch





  1. Claude-Joseph Vernet (1714-1789), Soldats et paysans sur un rocher,
    huile sur toile, signée et localisée “J. Vernet à Rome”, 36 x 50 cm.


    Spectaculaire retour de pêche

    Claude-Joseph Vernet n’a pas uniquement fait escale dans les Ports de France, comme le prouve ce tableau inédit aux enchères. En route pour l’Italie...



    La vogue des portraits, au milieu du XVIIIe siècle, n’a d’égale que celle des paysages.

    Éveillant le sentiment de la nature, le peintre, guidé par le critère de ressemblance, les représente dans leur réalité rustique, agreste ou sauvage. Ces vues quasi “photographiques” autorisent aussi les paysages mixtes, où le site est enjolivé de figures, parfois aussi de mises en scènes idylliques faisant référence à l’art du Lorrain.

    Claude-Joseph Vernet, fils d’un peintre décorateur avignonnais, arrive à Rome en 1734 grâce au soutien de deux notables locaux, le marquis de Caumont et le comte de Quinson. Après un séjour de dix-neuf ans dans la Ville éternelle, il regagnera Paris et entreprendra la célèbre série des “Ports de France”... Une fois sa formation achevée auprès du paysagiste Adrien Manglard, Vernet réalise de nombreuses études d’après nature dans le vallon de Tivoli, sur les bords du Tibre.






    Perpétuant la tradition des grands paysagistes du XVIIe, il pousse ses observations jusqu’à Naples, où il transcrit deux vues lumineuses du golfe, aujourd’hui conservées au Louvre, qui associent marine et scène de genre. Joignant l’utile à l’agréable, le jeune homme rencontre aussi l’amour sous les traits de la ravissante Virginia Cecilia Parker, fille d’un capitaine des galères irlandais au service du Saint-Siège.

    Grâce à ce mariage, l’artiste, reçu en 1743 à l’Accademia di San Luca, trouve une clientèle pour ses pittoresques vues italiennes parmi les aristocrates anglais effectuant le Grand Tour. Pour tous ces amateurs britanniques, Claude-Joseph Vernet apparaît comme le nouveau Claude le Lorrain et il devient le peintre français le plus recherché outre-Manche.

    Durant son long séjour romain, le peintre explore avec passion la nature dans ses infinies variétés pour recomposer à l’atelier des vues animées, éclatantes de poésie. Notre toile, peinte à cette époque, a fait partie des collections du chevalier Lambert et de M. de Villers, comme l’indique une inscription au verso. Redécouverte lors d’un partage familial, elle illustre une des activités les plus souvent transcrites chez Vernet, la pêche.

    La facture précise y orchestre une brillante synthèse entre le réalisme de figures finement observées et l’exigence d’une transposition idéale. Répandue en teintes claires et transparentes, la lumière chaude et enveloppante du littoral méditerranéen produit un éclairage intense. La scénographie semble toute naturelle. De fait, la composition révèle une savante maîtrise de l’espace, dans lequel l’artiste marque les plans successifs en représentant des ruines, des falaises escarpées, des rochers abrupts.

    Un magnifique arbre tordu dominant la scène confère également au tableau son superbe caractère décoratif. De fringants militaires, placés au coeur de la scène et juchés sur un promontoire rocailleux, apportent les piments du pittoresque et de la fantaisie. L’un, habillé à la romaine, se détache du groupe : échappé d’un tableau d’histoire, il ordonne où l’on doit ranger les paniers poissonneux, déchargés d’une barque. En gage, sans doute, d’une bonne pêche...
    vernet


    Claude-Joseph Vernet (1714-1789), Soldats et paysans sur un rocher,
    huile sur toile, signée et localisée “J. Vernet à Rome”, 36 x 50 cm.

     

    QUAND ?
    Dimancjhe 15 décembre 2013

    OÙ ?



    Marseille. Marseille Enchères
    Provence SVV. Cabinet Turquin.

    COMBIEN ?
    Estimations : 30 000/40 000 euros

Comments

Popular posts from this blog

Why is Rhythm in Art Of Crucial Importance?